webleads-tracker

Comment réussir le choix de sa solution PLM ?

  • 0
  • 8 juillet 2020
Comment choisir son PLM

Pour bien choisir votre solution de Product Lifecycle Management (PLM) pour votre entreprise de produits agroalimentaires ou cosmétiques, vous devriez déjà avoir une bonne compréhension de la technologie PLM, des avantages compétitifs associés, des raisons pour lesquelles les leaders du marché y ont recours et comment elle se positionne par rapport à d’autres outils. Nous abordons toutes ces considérations sur notre page PLM – Product Lifecycle Management.

Pour choisir la bonne solution PLM, définissez ce dont vous avez besoin !

Cela paraît évident, non ? Pourtant, de nombreuses organisations, indépendamment de leur taille ou de leur budget, s’engagent tête baissée dans des appels à projets à large spectre dès qu’ils pensent avoir besoin d’un outil de formulation, par exemple. Le manque de précision du besoin initial causera inévitablement des pertes de temps, et conduira dans le pire des cas à une solution parfaitement inadaptée à votre situation.

Premièrement, listez tous les difficultés et écueils relatifs au développement de nouveaux produits dont vous souffrez. Confrontez vos observations avec toutes les équipes impliquées dans le processus et essayez de les formaliser en objectifs et exigences tangibles. Réussir à dire : « J’ai besoin de mieux gérer mes prototypes et spécifications produits, réduire le temps passé sur les calculs et m’assurer que chaque collaborateur ait accès à la bonne donnée. » vous guidera plus rapidement et vers une solution plus adaptée qu’un outil de formulation générique.

Cette première étape permet aussi de soulever des considérations plus profondes. Quels éléments ais-je techniquement besoin de manipuler dans mon nouveau système ? Quels utilisateurs devront y avoir accès ? Devrais-je ouvrir mon application à mes fournisseurs et partenaires ? Quels sont les défis de formulation spécifiques à mon industrie ? Et cetera.

Discuter avec vos équipes devrait déjà permettre de lister un certain nombre d’éléments et de définir un premier niveau d’exigences. Il est aussi important de consulter votre département IT. Si nous souscrivons à une nouvelle solution PLM, pourrons-nous l’interfacer avec notre ERP ? Avons-nous l’infrastructure suffisante pour assurer le déploiement et la maintenance d’une solution PLM on-premise ou devrions-nous opter pour le cloud ?

Malheureusement, il nous est impossible de dresser ici une liste exhaustive des questions auxquelles répondre afin de choisir la meilleure solution PLM. Et honnêtement, vous perdriez du temps à essayer de répondre à toutes. Cependant, cette discussion et analyse introspective de vos besoins est indispensable pour mener un processus de sélection efficace et ne pas vous engager dans la mauvaise voie. Aussi, les vendeurs scrupuleux s’attacheront à vous poser toutes les questions nécessaires pour réellement comprendre l’unicité de votre entreprise.

Pour choisir la meilleure solution PLM, itérez !

Après avoir consolidé vos exigences, il est temps de contacter les fournisseurs de solutions PLM disponibles sur le marché. Plusieurs options pour cela. Vous pouvez utilisez les moteurs de recherche ; pensez à utiliser des termes et libellés de recherche alternatifs pour ne pas passer à côté d’opportunités potentielles. Vous pouvez consulter des plateformes comparatives indépendantes de logiciels B2B comme Capterra, SelectHub, Crozdesk, etc. Vous pouvez aussi faire appel à un service de conseil indépendant. Quoiqu’il en soit, nous vous conseillons de ne jamais vous fier à une unique source d’information. Essayez autant que possible d’être mis en relation avec un client pour témoignage ou d’obtenir des cas clients.

Premièrement, sélectionnez les fournisseurs qui satisfont à la fois vos vesoins fonctionnels et technologiques. Si vous n’avez pas l’infrastructrure et les ressources pour assurer la maintenance d’une solution on-premise, le projet échouera, aussi parfaitement adapté que puisse l’être son périmètre fonctionnel. Ensuite, réduisez cette sélection aux fournisseurs en mesure de prouver leur expertise dans votre industrie ainsi qu’une capacité véritable à comprendre vos défis et vos besoins.

Comme nous l’avons mentionné, vous n’avez probablement pas répondu exhaustivement à toutes les questions soulevées par un projet PLM. Si c’est le cas, félicitations ! (Et vous n’avez probablement pas besoin de cet article. 😉) Ces premières discussions avec vos fournisseurs potentiels sont l’occasion de consolider vos besoins, exigences et contraintes. Ne vous inquiétez pas, c’est un processus itératif. Un de nos clients nous a sollicités en premier lieu pour une solution PIM (Product Information Management) alors que ses besoins relevaient d’une solution PLM. Ces itérations sont nécessaires pour démêler toutes ces considérations et collaborativement définir vos besoins avec précision.

PIM-PLM

Au fil des discussion, vous éliminerez rapidement les vendeurs dont l’offre ne remplit pas vos exigences et vous réduirez à quelques, peut-être un seul, fournisseur(s). Choisir la meilleure solution est maintenant une affaire d’implémentation, d’adoption utilisateur et de rentabilité.

Pour choisir la meilleure solution PLM, engagez vos équipes en interne !

Sur votre shortlist ne restent maintenant que quelques solutions théoriquement capables de répondre à vos besoins.

Si vous ne l’avez pas fait plus tôt, c’est un bon moment pour mobiliser un échantillon d’utilisateurs finaux et leur présenter une synthèse des solutions retenues. Il y a de grandes chances qu’ils vous aident à identifier de potentiels freins à l’adoption ou bien les fonctionnalités qu’ils considèrent prioritaires. Bien que ce soit un sujet à part entière, il s’agit-là d’une bonne pratique pour initier la conduite du changement lié au projet.

Il est aussi temps de soumettre et défendre le(s) projet(s) auprès des décideurs de votre organisation, généralement les Exécutifs. Selon votre organisation interne, cette étape peut se dérouler plus tôt dans le processus de sélection, au milieu de la phase de démonstrations par exemple. Préparez une synthèse de vos besoins, des objectifs du projet, des pour et contre des vendeurs benchmarkés ainsi que du ROI (Return on Investment) attendu pour en démontrer la profitabilité.

Votre fournisseur devrait être en mesure de vous fournir des estimations de ROI quantifiées à utiliser pour défendre le projet en interne. Le ROI d’un projet PLM peut s’étaler sur plusieurs années et devrait être apprécié sous différents angles :

  • Efficacité de la gestion des données (saisie, sécurité, partage, traçabilité, validation)
  • Amélioration du délai de mise sur le marché et du chiffre d’affaires
  • Coûts packaging
  • Coûts projets

En moyenne, les solutions PLM aident les entreprises à :

  • Accroître leur revenu de 13,4%
  • Accroître leur marge de 13,2
  • Augmenter le revenu provenant des nouveaux produits de 15,8%[1]

Avoir le contrat finalisé dans vos mains demandera quelques itérations de plus. Toutes vos dernières interrogations doivent êtres levées. N’avancez qu’avec un fournisseur en qui vous avez confiance !

Meilleure solution PLM

 

[1] Buyer’s guide: choosing the right cloud PLM, by Tech-Clarity, Inc. 2019

Laissez un commentaire

Vous avez un projet ?

Pour répondre à vos questions, échanger avec nos équipes, en savoir plus sur nos solutions ou organiser une présentation : contactez-nous en un clic !