D’où vient la complexité des projets dans l’industrie ?

  • 0
  • 29 juillet 2021
Comment gérer la complexité des projets ?

L’un des bénéfices du PLM est de fluidifier et d’accélérer l’innovation, la conception, l’industrialisation et l’exploitation de produits et de systèmes de plus en plus complexes. Si cette complexité est une évidence pour des secteurs comme l’aérospatial, les industries agroalimentaire et cosmétique sont elles aussi au cœur de cet enjeu et de cette évolution.

L’objectif est clair : il faut des outils pour piloter et réduire le time-to-market malgré cette « complexification » des produits. Le mot en lui-même n’est d’ailleurs pas simple…
Mais si nous prenons un peu de recul, pourquoi les projets se complexifient-t-ils ? Et quelles sont les origines de cette complexité ?

Avant tout, oui, les produits se complexifient avec par exemple l’intégration d’électronique dans des produits qui n’en possédaient pas auparavant (objets connectés…), l’explosion des contraintes réglementaires dans l’agroalimentaire…, mais le vrai enjeu se pose au niveau du projet.

 

La complexité du projet dépend de plusieurs facteurs :

  • En premier lieu bien sûr, la complexité du(des) produit(s) gérés (dans l’ingénierie celle de l’infrastructure/bâtiment, dans l’aérospatial celle du système…) :
    • En synthèse celle-ci est liée au volume de données « produit » et au nombre d’interactions possible entre ces données et entre les sous-ensembles du produit (ex : système décomposé en sous-systèmes)
    • Mais également à la variété des vues autour du produit : chaque service ou domaine regarde le produit selon ses propres références, pourtant interconnectées avec celles des autres métiers.
  • La diversité des relations entre les intervenants apporte aussi son lot de complexité :
    • Qui est liée au nombre d’intervenants, au nombre de liens par intervenant (avec « combien d’autres acteurs interagit-il ») et à la fréquence des échanges par lien
  • et le nombre de modifications, d’évolutions et d’actions impactant le produit :
    • complexité qui est liée à la fréquence des modifications, au volume d’éléments impactés et à la durée du projet

 

Les interactions et les interconnexions au cœur de la complexité projet

Ainsi, la complexité est créée non seulement par le volume de données, d’intervenants et de modifications mais elle est multipliée par le nombre d’interactions et de liens entre ces différents éléments.

En complément, cette complexité sera amplifiée par le besoin de qualité, souvent lié à la criticité de l’information et l’importance financière du projet qui multiplient le nombre de vérifications, tests qualité et procédures.

La force d’un logiciel de PLM, grâce aux fonctionnalités de gestion de configuration, d’analyse d’impact et de workflows est justement de pouvoir représenter ces liens et d’automatiser leur gestion (d’un point de vue impact des modifications mais aussi pour les échanges entre intervenants grâce à des matrices de diffusion par exemple) !

Laissez un commentaire

Vous avez un projet ?

Pour répondre à vos questions, échanger avec nos équipes, en savoir plus sur nos solutions ou organiser une présentation : contactez-nous en un clic !