webleads-tracker

Logiciel PLM et SaaS dans l’agroalimentaire

  • 0
  • 20 mai 2019
SaaS et PLM : le couple logiciel gagnant

Depuis quelques années, on trouve énormément d’articles, d’études, et d’informations divers sur le SaaS et les thèmes qui gravitent autour : Cloud, ASP, hébergement… Beaucoup de termes compliqués et des avis très différents sur le sujet qui rendent difficile une compréhension claire des enjeux.

Ce vaut donc le coup de revenir sur ce sujet pour essayer de le clarifier et de présenter notre vision, en relation bien sûr avec le PLM (Product LifeCycle Management) et le domaine du CPG.

 

D’abord qu’est-ce que le SaaS ?

Le SaaS (Software as a Service) est un concept consistant à proposer le logiciel en tant que service à la demande (ce qui le différencie au passage du mode ASP qui se rapproche du simple hébergement). Le logiciel ne nécessite donc pas d’installation mais un simple navigateur web pour accéder aux fonctionnalités demandées.

Certains logiciels en mode SaaS s’orientent à terme vers des versions uniques pour tous les utilisateurs, mises à jour au fil des nouveaux besoins pour l’ensemble des utilisateurs en simultané.

SaaS et PLM – cela a-t-il un sens ?

La productivité apportée par les outils de PLM peut être considérable : en raccourcissant le délai de mise en marché des produits, le PLM répond au besoin fondamental de réactivité sur les marchés ainsi qu’au contrôle des coûts des produits et de leur qualité. Mais pour les PME cela peut, suivant les outils, représenter des projets lourds autant en termes de coût que de délais. Pourtant les projets IT doivent être des opportunités de transformation et de développement et non des contraintes ! 

Le SaaS de son côté dispose d’atouts qui répondent justement à ces problématiques :

  • Un déploiement plus rapide qui limite les ressources nécessaires en interne et en externe
  • Un paiement suivant l’utilisation qui permet d’adapter les coûts en fonction des besoins
  • Des infrastructures mutualisées et des versions standardisées ce qui permet un coût optimisé.

Pour permettre à plus d’entreprises, en particulier des PME, de bénéficier des outils de PLM, le mode Saas peut donc représenter un levier considérable !

SaaS : mais alors pourquoi n’est-ce pas la solution systématiquement utilisée pour les logiciels PLM ?

Lorsqu’on parle de SaaS, les utilisateurs invoquent souvent la sécurité comme point de blocage. On veut assurer que les données des produits seront bien sécurisées, que la confidentialité des informations du PLM sera garantie, et que ces données ne seront pas accessibles à des utilisateurs malveillants ou des concurrents.

Mais bien que la sécurité reste effectivement une des premières questions des entreprises, à ce jour le frein le plus important pour un marché du PLM en Saas dans le domaine de l’agroalimentaire reste la maturité des éditeurs et leur spécialisation sur ce secteur d’activité.

En effet, une partie des logiciels de PLM sont encore des outils complexes, multi-sectoriels et dont le contour reste ainsi insuffisamment défini. Chacun voit le PLM de sa fenêtre et les offres de PLM en résultat couvrent un panel de fonctions très étendu, mais pas dédié à un secteur d’activité donné. Vaste mais peu ciblé et optimisé donc! Cela rend alors le passage au mode SaaS difficile.

La bonne démarche pour disposer d’un modèle Saas de PLM est donc de travailler la simplicité et une couverture fonctionnelle dédiée à un secteur donné et à ses enjeux spécifiques.

Quel est le positionnement de Lascom vis-à-vis du SaaS ?

La réflexion menée par Lascom ces dernières années a permis de développer la maturité marché de nos offres en identifiant les besoins communs des sociétés agroalimentaires et en capitalisant des retours d’expérience auprès de très nombreuses IAA. C’est cette expertise qui nous a permis de répondre au défi du SaaS appliqué au Product LifeCycle Management : disposer d’une application packagée, et spécifiquement adaptée aux besoins de l’industrie agroalimentaire.

C’est dans ce sens, et avec notre expérience aux côtés de nombreux industriels de l’agroalimentaire en France et à travers le monde qu’à été conçue l’offre « Essential » de notre nouvelle génération de PLM métier.

  • Une couverture fonctionnelle très ciblée qui permet de répondre à 95% des besoins des PME de l’agroalimentaire, en France et l’étranger :
    • Gestion des spécifications produits :
      • Gestion des données de spécification
      • Gestion électronique des documents
      • Gestion des modifications et évaluations d’impact
      • Génération de données produit
      • Génération de la fiche technique du produit
    • Processus d’approbation des produits
    • Processus d’approbation du packaging
    • Génération du tableau des valeurs nutritionnelles et de la liste des ingrédients
    • Gestion des documents qualité
  • Des fonctions et une interface simplifiées adaptées aux profils utilisateurs permettant une prise en main de la solution en quelques jours,
  • Enfin des modèles de données pré paramétrés et adaptés aux spécificités des industriels agroalimentaires et de leurs produits

On pourrait très bien illustrer cela par le proverbe :« Qui trop embrasse mal étreint »… Avec la dernière version Lascom PLM, les PME agroalimentaires et cosmétiques peuvent bénéficier d’un outil PLM de dernière génération qui leur donne une productivité importante, sans passer par des projets complexes et coûteux. Les fonctions sont cadrées pour une application en mode SaaS, permettant un hébergement et une mise à disposition de la solution pour nos clients en quelques jours pour l’offre Essential.

 

Pour découvrir la nouvelle génération clé-en-main et accessible de logiciels agroalimentaire et cosmétique : 

Logiciel PLM Saas : les enjeux

Laissez un commentaire

Vous avez un projet ?

Pour répondre à vos questions, échanger avec nos équipes, en savoir plus sur nos solutions ou organiser une présentation : contactez-nous en un clic !