webleads-tracker

Product Lifecycle Management

Référentiel technique – piloter l’évolution est une nécessité 1/2

  • 0
  • 5 mai 2015

Gestion des évolutionsDans l’un des premiers articles du blog, nous avions mis l’accent sur l’importance de gérer l’évolution des données et donc de disposer d’une vision dynamique plutôt que statique des informations. Comme dernièrement ce sujet est revenu à plusieurs reprises lors d’échanges avec des prospects et des clients, remettons le à l’ordre du jour du blog PLM.

Beaucoup de gens pensent que pour bien gérer les produits, systèmes ou infrastructures il suffit de disposer d’un référentiel servant « d’entrepôt de données » qui centraliserait tous les documents et toutes les données. C’est certes un premier pas, mais qui est très loin d’être suffisant. En effet le besoin des industriels est avant tout lié à la gestion de l’évolution des données et des produits plus qu’au fait de disposer d’une vision statique des données!

Dans les secteurs de l’industrie et du BTP, tout est une histoire de « mouvement » et d’évolution : innovation, développement, modification… Un référentiel technique n’a pas pour but d’être une salle d’archive virtuelle ! Ce qui compte ce n’est donc pas la « photo des données » mais leur création et leur évolution dans le temps.

Gérer efficacement les évolutions implique de disposer d’une vision de l’environnement de chaque donnée :

Pour piloter efficacement les évolutions sur l’ensemble du cycle de vie il faut non seulement gérer les données techniques mais aussi les liens entre les différents éléments et l’ensemble du processus de modification (décisions, acteurs, impacts…). En effet, les données des produits sont liées entre elles et toute modification d’un élément peut avoir des impacts.

Pour optimiser le suivi dynamique des produits, il faut donc apporter une vision de l’environnement lié à chaque donnée. C’est là que l’on voit les limites fonctionnelles d’une simple gestion de documents/données qui peut gérer les états mais ne peut pas lier les éléments entre eux et suivre les motifs, conséquences et impacts des modifications (le « Pourquoi, Quoi, Qui, Comment… »).

Gérer efficacement les évolutions est plus complexe qu’on ne l’imagine au premier abord… Dans la suite de l’article, nous nous intéresserons aux outils qui permettent de rendre ce travail intuitif et de l’automatiser.

Cliquez sur le lien pour pour accéder à la deuxième partie de l’article, sur les outils assurant un référentiel de données dynamique.

Un commentaire

  • alexandre dit :

    Article assez intéressant. Je confirme bien qu'au niveau de l'industrie de conception en tout cas, tout doit évoluer très vite et il n'est pas toujours facile de suivre.

Laissez un commentaire

Vous avez un projet ?

Pour répondre à vos questions, échanger avec nos équipes, en savoir plus sur nos solutions ou organiser une présentation : contactez-nous en un clic !