webleads-tracker

Product Lifecycle Management

Passer d’un SI « best of breed » à un SI « best of domain »

  • 0
  • 4 juin 2018
Best of breed PLM

D’un rôle de simple outil, le Système d’Information (SI) est devenu un support clé de la stratégie d’entreprise et permet d’accompagner efficacement et durablement la transformation de l’organisation. Il doit assurer une circulation fluide de l’information au sein de l’écosystème tout en étant résolument agile pour suivre le rythme d’évolution effréné du marché.

Le best of breed prend le pas sur le all-in-one dans les années 2010

L’approche « all-in-one » répandue dans les années 2000 assurait une continuité de l’information entre les différents services de l’entreprise mais proposait des fonctionnalités trop généralistes pour répondre aux besoins spécifiques de chaque métier. La tendance « best-of-breed » qui lui a succédée au début des années 2010 a eu l’effet inverse. Les applications remplissaient parfaitement leur rôle fonctionnel mais communiquaient très difficilement entre elles.

Choisir une solution logicielle sur le seul critère de la couverture fonctionnelle aboutit à une prolifération des applications dans l’entreprise, qui évoluent toutes à leur propre rythme. A terme, cela nuit à la productivité et freine la collaboration entre les différents services, tout en faisant grimper les coûts de désenclavement. Plus il y a d’applications à interfacer, plus on rigidifie le SI !

Or, en témoignent par exemple les mouvements « glocal » et « phygital » dans le secteur de la grande distribution, les collaborations deviennent multiples et décentralisées. Il est donc impératif de décloisonner le SI de l’entreprise pour garantir un fonctionnement d’une part solidaire entre ses différents services et avec ses partenaires, et d’autre part évolutif à l’international et dans le temps.

 

Du best of breed au best of domain pour assurer la continuité des informations

Toujours en illustration avec le secteur de la grande distribution, s’il y a par exemple deux applications différentes pour gérer les appels d’offres et les non-conformités, il devient difficile d’identifier et d’intégrer les problèmes qualité fournisseur lors du processus d’achat, que ce soit en phase de sélection ou de négociation finale. De même, scinder la gestion du packaging et portail de spécifications des MDD pénalise la fiabilité des informations sur la plateforme e-commerce au lancement du produit. Plus généralement, des applications cloisonnées sont un frein à :

  • La continuité du processus de développement des nouveaux produits
  • La fiabilité et la fluidité de l’information tout au long de la chaîne
  • La vision d’ensemble du processus, nécessaire pour réduire le time-to-market

Ainsi, pour une information fluide et accessible, il est primordial de connecter l’ensemble des applications du SI à une colonne centrale de l’information, capable de répondre aux enjeux de transformation et d’agilité du secteur retail. Il faut pour cela raisonner par domaine applicatif en définissant les applications stratégiques les plus adaptées à chaque métier (logistique, finance, RH, R&D…) et capables de s’interconnecter. C’est l’approche « Best of domain » !

Laissez un commentaire

Vous avez un projet ?

Pour répondre à vos questions, échanger avec nos équipes, en savoir plus sur nos solutions ou organiser une présentation : contactez-nous en un clic !