webleads-tracker

Product Lifecycle Management

Quelle complémentarité et intégration entre PLM et GMAO ?

  • 0
  • 27 mars 2017
Intégration PLM et GMAO

Au niveau du maintien en condition opérationnelle de systèmes complexes, par exemple un réseau de télécommunication ou des systèmes d’armes, deux logiciels sont centraux : le PLM et la GMAO. Autant lorsqu’on se positionne sur la phase de conception il est facile de distinguer ces deux solutions, autant cela peut être plus difficile, à première vue, en phase d’exploitation et de maintenance.

Comme le thème du PLM a déjà été abordé en long et en large dans ce blog, nous nous intéresserons d’abord à la GMAO puis à la complémentarité des deux outils.

Simplement, qu’est-ce que la GMAO ?

Une GMAO vise en premier lieu à assister les services de maintenance des entreprises dans leurs missions. Un service de maintenance cherche à maintenir ou rétablir un équipement ou système dans un état donné afin que celui-ci soit en mesure d’assurer un service défini.
L’outil de GMAO répond à quatre besoins clés :

  • gestion de la maintenance : des interventions préventives et curatives sur les machines
  • gestion des ressources et des interventions nécessaires
  • gestion des stocks de rechanges: contrôle des stocks en magasin, alertes sur seuil, réception de pièces
  • gestion des achats: édition des commandes, gestion des fournisseurs et de leur prix, devis, facturation…

GMAO et PLM, des périmètres complémentaires :

Les logiciels de GMAO et les logiciels de PLM spécialisés en gestion de configuration interviennent dans des domaines semblables sans qu’il n’y ait recouvrement de leurs périmètres fonctionnels.

La GMAO permet de répondre aux problématiques de maintenance curative et à une partie des problématiques de maintenance préventive. Mais dès lors que les systèmes à maintenir sont critiques (coûts importants, sécurité humaine…) il devient important de mettre en place une maintenance préventive poussée qui ne se base pas uniquement sur des opérations de maintenance périodique. C’est à dire passer à une maintenance prédictive qui évolue en fonction du retour d’expérience et en regard des configurations de définition des systèmes.
Les opérations de maintenance de systèmes complexes (systèmes de télécommunication, systèmes d’armes, navires, aéronefs, missiles, drones..) nécessitent donc des fonctions appartenant à des progiciels ayant des spécialités différentes :

  • GMAO pour la gestion des opérations de maintenance
  • PLM pour la gestion de l’ensemble des configurations des systèmes (configuration telle qu’installée, telle que maintenue, applicable)

Intégration GMAO et PLM, pour quels besoins ?

Lorsqu’il s’agit de ne gérer que les équipements sérialisés, une GMAO (gestion de maintenance assistée par ordinateur) peut être suffisante, mais dès qu’il s’agit de gérer les applicabilités, la complémentarité d’un logiciel de PLM prend toute son importance.
Pour les entreprises qui récupèrent des données provenant d’un nombre important de fournisseurs et qui doivent ensuite gérer le maintien en condition opérationnelle des systèmes, le PLM permet de consolider les informations afin de faire le lien entre la définition du système et sa maintenance. Pour assurer le maintien en condition opérationnelle, il faut suivre le système depuis sa conception jusqu’au maintien et assurer la cohérence des données.

Ainsi l’entreprise cliente consolidera les informations en provenance des industriels et disposera d’une vision complète : la société utilisatrice est ainsi assurée qu’il n’y aura pas de perte d’informations une fois le système sorti de sa période de garantie. Grâce au PLM le client dispose d’un point de vue global sur le parc et peut maintenir ses systèmes en lien avec leurs définitions.

Le retour d’expérience sur les problèmes rencontrés est beaucoup plus efficace : le PLM permet de remonter l’information et de faire le lien avec la configuration et les applicabilités afin de répondre aux problèmes en amont.

 GMAO et PLM, un exemple concret :

Suite à une demande d’intervention, la GMAO prend en compte la maintenance curative mais il est nécessaire d’effectuer une analyse globale de l’ensemble des équipements issus de la même série. Le PLM analyse l’impact du fait technique sur la configuration appliquée puis sur la configuration applicable afin d’identifier les impacts possibles sur les autres systèmes.
Le PLM permet ainsi de réagir en proposant des modifications du programme d’entretien adaptées et d’anticiper les anomalies. Lors d’une modification touchant plusieurs systèmes, le PLM permet de gérer les applicabilités, les éléments à risques et il rationalise les opérations de maintenance.

GMAO et PLM, conclusion :

Le PLM permet de conserver la cohérence des systèmes et de lier les configurations appliquées aux configurations applicables et aux recommandations des industriels. Ainsi le PLM rationalise l’ensemble des coûts pour les programmes et les équipements :

  • Maximiser l’utilisation des mêmes éléments (en particulier les consommables)
  • Identifier les cas où la mutualisation n’est pas possible
  • Identifier sur quels appareils le remplacement d’un élément peut être étendu.

Pour une maintenance optimisée, il est essentiel que les sociétés sortent d’un rôle purement curatif et passent à une maintenance prédictive et évolutive.

La complémentarité entre les logiciels de PLM et de GMAO permet de tendre vers le 100% opérationnel et éviter ainsi des immobilisations financières considérables.

Laissez un commentaire

Vous avez un projet ?

Pour répondre à vos questions, échanger avec nos équipes, en savoir plus sur nos solutions ou organiser une présentation : contactez-nous en un clic !