webleads-tracker

Product Lifecycle Management

Quelques explications sur la notion de risque

  • 0
  • 20 mars 2017
Maîtrise des risques

On parle souvent des risques ou plutôt, dans ce blog, de la maîtrise des risques au travers du PLM, mais nous n’avons jamais détaillé cette notion. Qu’est ce qu’un risque? Comment se catégorise-t-il? Sortons du domaine uniquement logiciel pour ouvrir le débat sur ce sujet.

Pondération et impact du risque

Le « poids » d’un risque ou sa pondération se calcule le plus souvent en associant la probabilité qu’il arrive à son impact/coût. Cela permet de mesurer son importance : un risque avec de graves conséquences mais qui n’arrive quasiment jamais peut donc représenter un coût moins élevé sur le long terme qu’un risque récurrent avec un faible niveau de criticité. Le coût de la non-qualité et des erreurs de saisie en est un bon exemple.

Qu’appelle-t-on l’impact d’un risque? Il s’agit de toutes les conséquences négatives engendrées par l’arrivée du risque. C’est à dire à la fois les coûts financiers, humains, en terme de réputation… L’impact d’un risque est considéré comme critique lorsqu’il dépasse la capacité de l’entreprise à l’absorber rapidement.

Selon leur criticité, on distingue plusieurs types de risques :

  • Les risques mineurs qui sont très fréquents et ont, individuellement, un coût financier restreint pour l’entreprise
  • Les risques modérés, également fréquents, qui engendrent un coût plus élevé
  • Les risques majeurs qui sont rares mais peuvent impacter l’ensemble de l’entreprise (arrêt temporaire d’activité, impact financier élevé…)
  • Les risques critiques dont l’importance est telle, que ce soit au niveau financier, matériel ou humain qu’ils peuvent causer l’arrêt d’activité définitif de l’entreprise

 

Sources de risque et solutions

Autre point important, quand on parle de risques, on ne se limite pas à ceux internes à l’entreprise. En effet même si une grande partie des risques sont dus à des menaces internes (personnes travaillant dans l’entreprise, défaillances techniques…), les risques dus à des tiers (presse, clients, sous-traitants…) ou aux menaces extérieures (naturelles, économiques ou sociales, réglementaires) sont aussi très présents.

Les méthodes et les solutions pour maîtriser les risques sont nombreuses. Le PLM apporte sa contribution en assurant l’homogénéisation des méthodes, l’unicité, la traçabilité et la fiabilité des données ainsi que la sécurité de l’accès aux informations, en interne comme en externe. En effet, maîtriser les risques passe très souvent par la maîtrise des évolutions et des changements au sein de l’entreprise, pierre angulaire du PLM !

 

Laissez un commentaire

Vous avez un projet ?

Pour répondre à vos questions, échanger avec nos équipes, en savoir plus sur nos solutions ou organiser une présentation : contactez-nous en un clic !