webleads-tracker

Product Lifecycle Management

Mener à bien son projet de PLM : que faut-il attendre de l’éditeur ?

  • 0
  • 16 janvier 2017
Mener son projet PLM

La société X s’est bien rendue compte que face aux enjeux de partage de l’information, de fiabilité et d’unicité des données à travers tout le cycle projet, de traçabilité et de gestion des modifications… (et j’en passe, le sujet n’est pas là aujourd’hui !) elle devait mettre en place un PLM.

Ses premières attentes vont normalement se porter sur le périmètre fonctionnel et l’architecture technologique des solutions proposées par les éditeurs. C’est en effet cela qui va permettre au logiciel de répondre en théorie aux enjeux de la société. C’est à dire « est-ce que la solution va pouvoir intégrer toutes les fonctions dont je pense avoir besoin? ». Le deuxième axe est bien sûr le coût, qu’on va logiquement chercher le plus bas possible, même si les excès low cost décrédibilisent parfois l’éditeur.

Ainsi il est souvent indiqué que ce sont sur ces deux axes que se fera en grande majorité le choix. C’est même défini avec des pourcentages dans certains appels d’offres. Et ces critères de décision en quelque sorte chiffrables, comparables et quantitatifs sont nécessaires.

Cependant il est aussi important de voir plus loin, car d’autres éléments font une vraie différence dans l’implémentation du logiciel, sa prise en main par les utilisateurs, sa correspondance avec les besoins métiers et tout simplement son succès ! Et ces éléments sont plus qualitatifs :

  • l’expérience de l’éditeur, dans les logiciels de PLM de manière générale et plus spécifiquement dans des projets similaires (taille, secteur, besoins…)
  • L’expertise métier indépendamment d’une vision technologique/logicielle, avec par exemple des chefs de projets qui viennent du secteur d’activité du client
  • L’évolutivité de la solution au-delà du périmètre initial, car les besoins du client ne restent jamais éternellement figés et il faut se projeter

Ce sont ces atouts qui vont assurer un service et un accompagnement au changement qui seront réellement bénéfiques. L’éditeur doit pouvoir être force de proposition sur la meilleure façon de répondre aux enjeux du client et pour cela il doit connaître son métier et son langage. Il doit pouvoir capitaliser les bonnes pratiques des différents projets qu’il a menés dans le même secteur d’activité pour arriver à des solutions dans lequel le client peut se projeter.

L’objectif n’est pas d’avoir à la fin du projet une application PLM qui répond techniquement et théoriquement aux demandes mais ne soit pas réellement utilisable et profitable pour les utilisateurs. La technologie est l’outil, mais c’est la réponse métier et opérationnelle qui permet d’atteindre les attentes du client.

Laissez un commentaire

Vous avez un projet ?

Pour répondre à vos questions, échanger avec nos équipes, en savoir plus sur nos solutions ou organiser une présentation : contactez-nous en un clic !