webleads-tracker

Product Lifecycle Management

Le secteur français des IoT ou Internet des objets

  • 1
  • 25 mai 2016

L’IoT (Internet of Things, en anglais) se situe dans la lignée de la robotique et du « machine to machine ».  Il est considéré comme la troisième évolution de l’Internet (« Web 3.0″) et représente l’extension d’Internet à des objets du monde matériel, c’est-à-dire un réseau étendu reliant tous les objets devenus connectables.

Il prend un rôle clé dans le concept d’Usine du futur et dans le lien de plus en plus fort entre les industriels et leurs clients : ces premiers dépassent le simple rôle de fabricants pour proposer de nouveaux services associés à leurs produits. L’Internet des objets est basé sur l’intégration hardware et software mais aussi la connectivité aux réseaux et l’analyse des données collectées. Une étude récente du cabinet PAC évalue le marché français de l’Internet des objets à environ 10 milliards d’euros, et avec un taux de croissance annuel de 15% par an. Les estimations ont cependant tendance à varier fortement selon les études!

Malgré ces définitions, il n’est pas évident de se faire une idée précise de ce dont il s’agit vraiment. Voici quelques exemples d’utilisations pour être un peu plus concret  :

  • des puces électroniques intégrées dans les produits pour suivre leur consommation d’énergie, en vue de l’optimiser
  • des balises communicantes en magasin pour fournir aux clients des informations personnalisées
  • des capteurs dans les villes pour suivre en permanence la qualité de l’air, l’éclairage, le trafic… et assurer ainsi une gestion prédictive et automatisée
  • des vêtements connectés pour suivre les indicateurs de santé de ceux qui les portent en temps réel

On voit bien au travers de ces exemples que la « donnée » est l’élément central. Un des points clés qu’il faut retenir, c’est que la valeur portée par le service pourra dépasser la valeur de l’objet lui-même. Cela bouleverse les acteurs traditionnels et les conduit à se rapprocher des fournisseurs de services. Le cycle de vie du produit pour l’industriel/fournisseur ne s’arrête plus lors de la vente mais continue sur toute la durée de l’utilisation au travers des services associés. Même si, auparavant les services de maintenance et de réparation des produits avaient une place après la vente, l’impact n’est plus du tout le même avec les objets connectés. Le potentiel des données qui pourront être récupérées pour augmenter la connaissance du client va lui-aussi dans ce sens.

Laissez un commentaire

Vous avez un projet ?

Pour répondre à vos questions, échanger avec nos équipes, en savoir plus sur nos solutions ou organiser une présentation : contactez-nous en un clic !