webleads-tracker

Product Lifecycle Management

La relocalisation d’activités industrielles en France

  • 0
  • 18 avril 2016
relocalisation industrielle

On a beaucoup parlé ces dernières années de la délocalisation des industries françaises, en particulier dans les pays à bas coût salariaux. Plus récemment, on note un mouvement contraire de relocalisation qui s’opère en parallèle. D’un côté des industries délocalisent et de l’autre certaines reviennent en France. Loin d’être dérisoire, ce mouvement de relocalisation est prometteur et plusieurs études s’y intéressent.

Les causes de cette relocalisation industrielle sont hétérogènes:

  • les bénéfices envisagés de la délocalisation sont loin d’être atteints et poussent donc au retour
  • les conditions qui avaient entraîné la délocalisation (ex : coût salarial) ont évolué
  • les contraintes liées à la chaine conception/production/transport ont changé (coût logistique croissant, réactivité…)
  • L’impact sur l’image de marque et les impératifs de communication deviennent trop importants

Plusieurs études notent que l’impact des coûts salariaux, qui a été le plus évoqué comme cause de délocalisation, semble diminuer en importance (relativement!) face aux enjeux de gestion des risques, d’adaptabilité de la chaine de valeur, de capacité d’innovation et de disponibilité de compétences spécifiques.

Parmi les logiques économiques de relocalisation, on retrouve en particulier la capacité de réaction et d’adaptation de la chaîne de valeur. La  réactivité est en effet de plus en plus prépondérante dans l’industrie (en particulier les industries innovantes), que ce soit pour la capacité à personnaliser les produits ou les systèmes, à traiter les incidents et tout simplement à accélérer le cycle d’innovation. Dans ces cas, c’est la stratégie globale qui est revue, et la relocalisation peut en faire partie pour diminuer les temps de réaction et les délais logistiques. Les chaînes de valeurs actuelles sont en effet de plus en plus fragmentées, en termes géographiques, comme c’est le sujet aujourd’hui, mais aussi en termes de fournisseurs, d’innovation et d’informations/données.

Les capacités à s’adapter rapidement, à revoir les choix stratégiques et donc à transformer leurs mécanismes d’innovation, de production, de commercialisation, de logistique sont alors essentielles. Dans ce cas, la relocalisation est une étape mais il faut aussi  envisager une évolution plus globale de l’organisation, dont la révision du système d’information et l’intégration du PLM font partie.

Laissez un commentaire

Vous avez un projet ?

Pour répondre à vos questions, échanger avec nos équipes, en savoir plus sur nos solutions ou organiser une présentation : contactez-nous en un clic !