webleads-tracker

Product Lifecycle Management

MRO et MCO : les différences

  • 0
  • 1 décembre 2015
MCO et loi de Murphy

Dans le vaste sujet de l’exploitation optimale des systèmes et des équipements, on voit souvent le MRO (Maintenance, Repair, and Operations) comme une traduction exacte de MCO (Maintien en Condition Opérationnelle).

Ces deux concepts sont en effet très proches, mais il existe pourtant des différences qui prennent de l’importance dès que l’on rentre dans les détails concrets (et bien sur lorsqu’on s’intéresse aux applications logicielles).

MCO ou Maintien en Condition Opérationnelle

Le concept de Maintien en Condition Opérationnelle se positionne du côté de l’exploitant, c’est à dire la société qui acquiert le système (l’utilisateur) et cible l’ensemble des équipements critiques de l’entreprise sur toute la durée de vie de leur exploitation.

MRO ou Maintenance, Repair and Operations

Du côté du concept de Maintenance, Repair and Operations, le positionnement se fait du point de vue du fournisseur, c’est à dire dans la plupart des cas de l’industriel qui a conçu le système. Le MRO cible le soutien et la maintenance des systèmes livrés à ses clients.

Logiciels pour le MCO et le MRO

Ces deux concepts sont donc très proches, mais diffèrent dans leur application et la vision du soutien des équipements. Parmi nos clients, nous avons des industriels qui ont inclus des fonctionnalités de MRO au sein de leur PLM pour gérer la totalité du cycle de vie (depuis d’étude à la livraison et au MRO) et suivre les équipements livrés, leurs évolutions et leur maintenance. Et nous avons aussi des exploitants de systèmes militaires et industriels, qui sont focalisés sur la maintenance en condition opérationnelle des équipements qu’ils utilisent (mais n’ont pas conçus).

 

3 commentaires

Laissez un commentaire

Vous avez un projet ?

Pour répondre à vos questions, échanger avec nos équipes, en savoir plus sur nos solutions ou organiser une présentation : contactez-nous en un clic !