webleads-tracker

Product Lifecycle Management

Projet PLM : estimer en amont le retour sur investissement

  • 0
  • 10 mars 2015

Investissement PLMAvec les difficultés dues à la crise économique et la recherche de compétitivité, les industriels souhaitent des solutions de PLM rapidement opérationnelles et dont le retour sur investissement peut clairement être identifié. Les responsables informatiques ou les directions métiers, suivant qui est à l’origine du projet, doivent de plus en plus justifier le projet selon ses conséquences sur le résultat d’affaires plutôt que selon son périmètre fonctionnel.

Le pouvoir croissant des directions métiers sur les décisions relatives aux technologies de l’information est bien sûr en lien direct. La direction générale et la direction financière se rendent maintenant bien compte de l’importance de la valeur des logiciels de PLM et de gestion des cycles projets pour le développement et la compétitivité de leur entreprise. Et lorsqu’il faut choisir une solution, ils souhaitent sélectionner le PLM selon le retour sur investissement que la solution peut apporter et plus uniquement sur des aspects techniques.

Et contrairement à quelques années auparavant, l’analyse coûts-bénéfices ne peut plus se limiter aux domaines techniques de l’entreprise mais touche l’ensemble de l’organisation. Dans de nombreux cas elle ne peut pas non plus se restreindre à l’organisation interne de l’entreprise mais s’étend aux échanges avec les sociétés externes comme les partenaires, sous-traitants, clients…

Il ne faut pas pour autant se focaliser sur les bénéfices de la solution PLM exposées « sur le papier », mais bien partir des objectifs de l’entreprise, des actions et de l’organisation qu’elle souhaite mettre en place pour répondre à ses enjeux de développement. En effet, suivant les besoins de l’entreprise, l’amélioration de la qualité des projets, l’accélération des cycles de mise sur le marché ou la réduction des coûts n’auront pas nécessairement le même impact, et donc le même retour sur investissement.

L’entreprise doit ainsi effectuer sa propre évaluation afin d’identifier les fonctions et les avantages apportés par les différentes solutions qui sont les plus adaptées à ses besoins. Et pour cela, partir d’un fichier proposé par le fournisseur n’est pas forcément le meilleur choix (ni le plus partial…) même si cela permet d’apporter une première vision des bénéfices. Une des meilleures solutions reste d’étudier des exemples similaires chez d’autres clients de l’éditeur pour pouvoir transposer plus facilement et de manière plus concrète sur ses propres besoins.

Et en parlant d’exemples clients, je vous propose d’en découvrir quelques-uns ici : exemples clients d’applications PLM

Peut-être que certains correspondront à vos problématiques !

 

Laissez un commentaire

Vous avez un projet ?

Pour répondre à vos questions, échanger avec nos équipes, en savoir plus sur nos solutions ou organiser une présentation : contactez-nous en un clic !