webleads-tracker

Product Lifecycle Management

Les 6 meilleurs moyens de faire échouer son projet de PLM

  • 0
  • 10 février 2015

6 causes d'échec des projets de PLMLes projets de PLM qui n’arrivent pas à terme sont nombreux et les causes diverses. Mais quel serait le top 6 des raisons qui font  échouer les projets de PLM ?

Sans que ce ne soit un « top officiel », voici quelques-unes des sources d’échec souvent en cause :

  • Multiplier et cloisonner les logiciels de PLM et de gestion de données par service, par besoin, par projet… et ne pas permettre au PLM d’apporter une vision unifiée et stratégique des informations, des données et des processus de l’entreprise. Le meilleur moyen qu’un outil tel que le PLM ne se développe et ne réponde pas aux besoins de l’entreprise est de l’enfermer dans un périmètre limité à un service!
  • S’orienter vers un type de solution ou de technologie avant d’avoir analysé correctement les besoins et les attentes de l’entreprise. On arrive dans de tels cas à de vrais problèmes de stratégie: vouloir une solution 100% spécifique alors que les besoins sont majoritairement communs avec les autres industriels ou au contraire vouloir une solution 100% clé en main alors que certains processus et méthodes sont critiques et spécifiques à la société.
  • Vouloir tout, tout de suite, sans prioriser. Ne pas penser par étapes successives qui permettraient de prendre en main l’outil et de corriger les problèmes au fur et à mesure mais viser dès le début la solution finale qui répond à 100% des besoins (y compris ceux dont vous n’avez pas vraiment besoin…)
  • Vouloir tout, pour tout le monde, avec toutes les fonctionnalités. A moins que vous ayez des budgets illimités mieux vaut dès le début bien analyser les besoins de l’entreprise et de chaque service pour avoir une idée claire du périmètre et des fonctions nécessaires pour chacun. Le risque est sinon d’avoir un premier devis bien au-delà de votre budget et de bloquer la discussion.
  • Ne pas partager une vision commune des objectifs au niveau de l’entreprise. Bien sûr, chaque service a ses propres attentes par rapport au PLM mais il est essentiel de mettre en place un comité de décision qui soit capable d’apporter une vision stratégique du projet. L’objectif est d’arriver à une solution qui répond aux besoins de l’entreprise, plutôt qu’à une solution qui ne répond que partiellement aux besoins individuels de chaque service.
  • Vouloir tout automatiser. Oui, le PLM va permettre d’accélérer les processus et les prises de décisions car il automatise les tâches sans valeur ajoutée, mais toute les tâches ne sont pas sans valeur! Et vous avez parfois besoin de garder une certaine flexibilité dans les processus. Entre structure et adaptabilité il faut trouver le juste milieu.

Les autres causes d’échec sont nombreuses et cette liste est donc loin d’être exhaustive. Je ne répèterai jamais assez qu’avant tout l’éditeur et/ou l’intégrateur que vous choisirez doit comprendre votre activité, vos besoins et être à votre écoute. Et cela non pas d’un point de vue technique en mettant en application toutes vos demandes mais en étant capable d’avoir un vrai rôle de conseil et de proposer des bonnes pratiques mises en place chez d’autres acteurs de votre secteur.

Laissez un commentaire

Vous avez un projet ?

Pour répondre à vos questions, échanger avec nos équipes, en savoir plus sur nos solutions ou organiser une présentation : contactez-nous en un clic !