webleads-tracker

Product Lifecycle Management

Quelques points de rapprochement entre la méthode Kaisen et le PLM

  • 0
  • 16 octobre 2013

Kaisen et PLMLa méthode Kaizen est un système de gestion d’origine japonaise, qui a pour objectif d’améliorer continuellement la qualité en confrontant les processus de production à la réalité et en les adaptant. Le mot « Kaizen » est composé de deux mots japonais : « Kai » et « Zen » qui signifient : « Changement » et « Bon » et que l’on peut traduire en français par « amélioration continue ».

L’objectif dans cet article n’est pas de faire le lien sur l’aspect « production », mais plus sur la vision et certains aspects clés.

 

Côté gestion de données techniques, les entreprises ont parfois tendance à privilégier les résultats à courte échéance plutôt que de chercher une rentabilité long terme. Cela se traduit souvent par l’implémentation de multiples solutions focalisées sur chaque étape du cycle de vie des projets. C’est cette approche que les logiciels de PLM orientés « entreprise » permettent d’éviter en apportant une solution globale sur le cycle de vie et ainsi, des gains bien plus importants et une assurance de cohérence et de qualité. De même, dans la méthode Kaisen, il est conseillé de travailler autant les processus que les résultats pour pouvoir améliorer de manière continue les retours plutôt que de viser un « one shot ».

Ainsi, la méthode Kaizen et le PLM partagent de nombreux autres objectifs  :

  • Diminuer les temps des cycles et de transmission entre les phases
  • Rationaliser l’information tout au long du processus
  • Diminuer les temps de changement
  • Améliorer la qualité et la sécurité

Mais l’idéologie elle-même est proche puisque dans les deux cas, il s’agit de considérer l’étape suivante comme un client et donc appréhender le cycle dans sa globalité, ce qui signifie :

  • transmettre les bonnes données et éléments
  • assurer la continuité de l’information
  • promouvoir l’orientation marché et la prise en compte des besoins des clients dès les premières étapes du projet
  • assurer la qualité et la réponse aux exigences du client à chaque phase du projet

Tout cela pour prévoir plutôt que corriger et assurer l’analyse des projets, depuis des indicateurs et des tableaux de bords d’affaires, jusqu’à l’identification des analyses d’impacts et des causes d’erreurs.

Un logiciel de gestion de cycle projet ou de PLM qui évolue en tenant compte des besoins des clients, cela se représente parfaitement par le concept : « Mieux qu’hier, moins bien que demain » !

Un commentaire

Laissez un commentaire

Vous avez un projet ?

Pour répondre à vos questions, échanger avec nos équipes, en savoir plus sur nos solutions ou organiser une présentation : contactez-nous en un clic !