webleads-tracker

Product Lifecycle Management

Les 34 plans de reconquête – quand l’innovation est le dénominateur commun

  • 0
  • 1 octobre 2013

C’est le 12 septembre à l’Élysée qu’a eu lieu le « rendez-vous de la Nouvelle France Industrielle » qui avait pour objectif de présenter la capacité d’innovation de l’industrie française et les 34 plans de reconquête industrielle.

Avec un peu de recul, revenons sur ces 34 plans de reconquête dont voici la liste :

  • Energies renouvelables
  • La voiture pour tous consommant moins de 2 litres aux 100 km
  • Bornes électriques de recharge
  • Autonomie et puissance des batteries
  • Véhicules à pilotage automatique
  • Avion électrique et nouvelle génération d’aéronefs
  • Dirigeables – charges lourdes
  • Logiciels et systèmes embarqués
  • Satellites à propulsion électrique
  • TGV du futur
  • Navires écologiques
  • Textiles techniques et intelligents
  • Industries du bois
  • Recyclage et matériaux verts
  • Rénovation thermique des bâtiments
  • Réseaux électriques intelligents
  • Qualité de l’eau et gestion de la rareté
  • Chimie verte et biocarburants
  • Biotechnologies médicales
  • Hôpital numérique
  • Dispositifs médicaux et nouveaux équipements de santé
  • Produits innovants pour une alimentation sûre, saine et durable
  • Big data
  • Cloud computing
  • E-éducation
  • Souveraineté télécoms
  • Nanoélectronique
  • Objets connectés
  • Réalité augmentée
  • Services sans contact
  • Supercalculateurs
  • Robotique
  • Cybersécurité
  • Usine du futur

 

Ça fait beaucoup de sujets (d’ailleurs pourquoi 34 ?)… mais sans rentrer en détails dans chacun d’entre eux, il y a quelques idées d’ensemble à retenir :

  • Les thèmes sont tous liées à des innovations mais pas nécessairement à des filières industrielles de pointe. En effet, on retrouve aussi des filières plus traditionnelles (ex : industrie du bois, textiles…)
  • Ils sont en relation avec au moins une des grandes priorités stratégiques suivantes : la transition énergétique et écologique, la santé et l’économie du vivant, ou le numérique

De ces points ressort une idée clé : on distingue de moins en moins la « vieille industrie » de la « nouvelle industrie » : on parle de textiles intelligents, d’hôpitaux numériques, d’e-education… L’utilisation des nouvelles technologies n’est plus réservée aux drones, à la robotique et aux biotechnologies. Cela signifie aussi que ces industries deviennent dans un certain sens plus complexes et que tous les secteurs industriels doivent s’adapter et innover pour rester compétitifs.

Qui sait, d’ici quelques années, une industrie de production de chaises (par exemple) devra sûrement utiliser un PLM non plus uniquement pour le design mais pour piloter l’intégration d’objets communications et analyser les impacts des systèmes embarqués ?

Un commentaire

Laissez un commentaire

Vous avez un projet ?

Pour répondre à vos questions, échanger avec nos équipes, en savoir plus sur nos solutions ou organiser une présentation : contactez-nous en un clic !